Achetez une robe vintage année 60Robine

La mode est un éternel recommencement, et pour preuve: les robes vintage sont très en vogue. En parcourant les friperies, les brocantes et les magasins spécialisés, vous verrez qu’il existe encore des merveilles dans les bacs vintage.

Par contre, pour être certains de bien acheter une robe vintage, il sera important de faire attention à certains points. Ainsi quand on parle de robe vintage, ce sera forcément d’une robe qui a au moins 30 à 40 ans d’âge. Vous vérifierez donc que la robe vintage que vous aimez comporte bien la marque ou la griffe du couturier qui l’a fabriquée sinon cela voudra dire qu’il s’agit juste d’une pâle copie. Mais normalement vous devriez déjà le sentir au toucher. Les tissus actuels, les polyesters et autres, sont de qualité différente des cotons utilisés à l’époque. En ce temps-là, les vêtements étaient cousus pour durer, on était loin de notre société habituée au jetable pour tout.

Bien qu’il s’agisse d’une robe qui a traversé les décennies, il faut quand même qu’elle soit en bon état. Si vous voyez des trous ou des tâches, vous la reposerez où vous l’aviez trouvée. Ces tâches, vous n’êtes pas sûr de réussir à les enlever et vous pourriez défigurer votre robe vintage en réparant les trous et les accrocs. Ce qui est normal, en revanche, c’est que la robe vintage sente le renfermé, ce sera même un signe d’authenticité. Mais vous n’essayerez pas de la passer dans votre lave-linge. Il est presque certain qu’elle ne supporterait pas l’essorage à grande vitesse. Préférez la porter au pressing. Cet expert saura lui redonner un coup de neuf sans l’abîmer.

Et dernier point: depuis tout à l’heure nous parlons de robes vintage. Mais il faut savoir que suivant la décennie de leur création, elles ont toutes un style, un genre différents.

Passons en revue les particularités de chaque robe vintage.

Tout commence avec la robe vintage année 30. C’est l’époque de la disparition du Charleston. Donc exit les franges et les paillettes même si certains modèles en comportent encore quelques unes, en souvenir de cette folle époque d’après-guerre. La robe se veut longue, bien en dessous du genou et assez près du corps, très près du corps et il n’est pas question de décolleté. Côté couleurs: rien de bien folichon! Que des couleurs sombres, sobres. Les tissus sont exclusivement unis, vous ne trouverez pas de fleurs ni d’autres motifs. Une chose est à remarquer: même quand elle ne sort pas de chez elle, la femme des années 30 se veut chic et élégante. Elle sera toujours bien habillée, bien coiffée. Il n’était pas question de paraître négligée si un visiteur venait à s’inviter chez elle.

Quand vient la robe vintage de années 40, elle n’a pas grande différence avec celle d’avant si ce n’est qu’elle est un rien moins près du corps. Les couleurs sont toujours très austères. On reste dans les tons noirs, gris, bleu foncé. Surtout pas de jaune, de rouge ni de vert ou de rose.

Il faudra vraiment attendre la robe vintage année 50 pour observer un changement, et quel changement! Les robes se raccourcissent, deviennent plus évasées mais aussi plus décolletées. Et surtout c’est une explosion de couleurs! Finis les tissus unis et triste, bienvenue au motifs colorés, aux pois, au vichy. Ce sera la grande époque du tissu blanc à pois noirs et du rouge à pois blancs. Les femmes ne se cachent plus dans leurs vêtements, elles osent se montrer et aiment être remarquées, se sentir belles et pleines de vie!

Les spécificités de la robe vintage année 60

Par contre, quand arrivent les années 60, on fait un retour en arrière côté motifs. En effet, la robe vintage année 60 redevient unie mais en associant quand même différents coloris. Autre point à remarquer: la longueur puisque la robe année 60 femme est courte et même très courte! Les femmes la portent généralement avec des bottes assez hautes. Vous avez peut-être en tête l’image des chanteuses telles que Sheila à l’époque des yéyés: robes trapèzes et cheveux assez courts ou même souvenez-vous de la série télévisée « chapeau melon et bottes de cuir » avec Emma Peele, sa coupe à la garçonne et sa fameuse robe années 60 vintage. Les femmes voulaient des robes plus faciles à porter, c’est pourquoi la robe des années 60 a vu le jour. Il était aussi question de practicité. Rien à voir avec la robe des années 40 que les ménagères portaient chez elles. Désormais les femmes s’émancipent et commencent même à porter des pantalons quand elles ne portent pas leur robe années 60. Mais ce n’est pas pour cela qu’elles en seront moins féminines.

Il faudra attendre les pin’up et leurs fameuses robes du même nom pour voir le retour des tissus à motifs gais et joyeux, des explosions de couleurs et de joie de vivre. Ces robes vintage pin’up font plus penser aux robes vintage années 50 mais en plus féminin, plus glamour. Clairement cette robe est conçue pour les femmes rondes qui n’ont pas peur de montrer leurs formes. Les décolletés sont plus plongeants. Et surtout, un accessoire est devenu indispensable: le fameux foulard noué dans les cheveux! Foulard qui est toujours en harmonie avec la robe pin’up. Il ne faut pas oublier non plus le maquillage façon yeux de biche.

S’en suivra l’époque de la robe rockabilliy. Il s’agira plus ici d’un mix entre la robe pin’up et le style rock. Les femmes n’hésitent plus à porter des vestes en cuir et des colliers à clous avec leurs belles robes. Juste une petite différence: les robes deviennent un peu plus évasées. Les femmes choisissent d’ajouter un jupon dessous pour donner plus de volume. C’est aussi l’époque des premières robes à dos-nu, retenues uniquement avec un long foulard à nouer autour du cou. On est bien loin de la robe année 60 vintage qui était de forme trapézoïdale et surtout aux tissus unis.