Pourquoi un tel engouement pour l’achat d’une robe vintage année 40?Robine

Le vintage est de plus en plus en vogue. Que ce soit au niveau de l’ameublement ou des vêtements, tout ce qui est vintage est très prisé. Mais attention qui dit vintage, dit avoir au moins 30 ans. Il ne faut pas confondre vintage et pâle reproduction de meubles ou de robes anciens.

Quand vous aurez trouvé la robe style année 40 que vous cherchiez, prenez le temps de vérifier qu’elle dispose bien de la griffe ou de la marque du couturier qui l’a fabriquée. Sinon ce ne sera pas du vintage. Et de toute façon, quand il s’agit d’une copie, vous sentez tout de suite la différence au niveau de la qualité du tissu, le coton d’antan sera remplacé par des fibres plus modernes telles que le polyester.

Autre point important pour vous assurer de l’authenticité de votre robe année 40: elle doit sentir le « vieux », le renfermé sinon elle n’est pas vintage. Quand vous reviendrez à la maison avec votre robe années 40, évitez de la laver dans votre lave-linge qui essore à plus de mille tours à la minute. Votre robe vintage risquerait de ne pas trop apprécier et sortirait en piteux état. Prenez plutôt le temps de l’apporter au pressing. Ce spécialiste en nettoyage saura en prendre soin.

Vous aurez le choix de dénicher des robes années 40 dans les friperies, les puces, et notamment celles de Saint-Ouen ou encore les brocante. En fouillant bien, peut-être que la robe vintage année 40 de vos rêves se cache sous une robe année 60 vintage ou un tas de robes vintage années 50. Avec un peu de patience, vous allez finir par trouver votre bonheur. Petite précision: ce n’est pas parce que la robe est vintage qu’elle doit être en mauvais état. Alors si vous constatez des trous, des accrocs ou des tâches que vous n’êtes pas sûr de réussir à enlever, reposez la robe et recommencez votre recherche.

Ce qui est important, sauf si vous participez à une soirée à thème, c’est de ne pas être vintage de la tête aux pieds. Pensez aux accessoires actuels qui viendront apporter une touche de modernisme à votre look.

Quand on parle de vintage, on parle de quasiment un siècle de confection. Sachez que chaque décennie a ses particularités, ses spécificités. Si vous vous y connaissez un peu en robes vintage, vous allez de suite voir la différence entre les décennies.

Ainsi dans les années 30, les robes étaient assez près du corps, très longues: au moins sous le genou voire plus bas, les tissus étaient unis et de couleurs assez sobres et foncées. Ce n’est pas dans les robes vintage des années 30 que vous pourriez trouver des imprimés, des couleurs éclatantes! Par contre, comme cette décennie est celle de la chute du Charleston, ici ou là, vous pourriez retrouver quelques paillettes ou franges.

Quelques précisions concernant la robe vintage année 40

Quand arrivent les années 40, il n’y a pas grand changement au niveau des robes. Vous pourriez facilement confondre les robes des années 40 avec celles des années 30. Et pour cause : mis à part le fait que la robe des années 40 soit un peu moins près du corps, moins moulante que la robe vintage année 30, le reste est identique. Vous aurez toujours ces tissus unis, sobres à la limite du triste. Les robes vintage année 40 sont souvent bleues, grises, noires. Vous n’avez toujours pas de décolletés.

Alors si vous avez envie de joie et de gaieté, ce sera du côté de la robe vintage année 50 qu’il faudra chercher. Les tissus à motifs fleuris apparaissent. C’est la grande vogue pour les tissus à pois et notamment le tissu rouge à pois blancs et le tissu blanc à pois noirs. Cette décennie est aussi celle du tissu vichy aux couleurs pastels. Côté forme : les robes sont plus courtes, plus évasées. C’est également le début des décolletés. Bref ! Vous l’aurez compris, la femme commence à s’affirmer. Par contre, la taille est très fortement marquée, on parlera notamment de taille de guêpe.

Et si vous n’aimez pas ce style année 50, vous apprécierez peut-être celui de la décennie suivante. La robe vintage année 60 est très courte, de forme trapèze. C’est dans les années 60 que les chanteuses comme Sheila font leur premier plateau télé. Vous vous souvenez sans doute du genre de robes qu’elles portaient. La robe vintage année 60 est assez géométrique, les tissus sont unis et assez colorés. On n’hésite pas à porter du rouge. Les femmes se féminisent, elles désirent des robes plus faciles à porter. C’est également à cette époque que le pantalon se féminise. Plus question d’être une femme objet mais plutôt une femme, à part entière !

Vous devrez attendre les robes pin’up pour retrouver les robes vintage des année 50 mais en plus féminin, plus glamour. Les robes pin’up conviennent particulièrement bien aux femmes un peu rondes qui n’ont pas peur d’afficher leurs rondeurs et leurs formes, elles mettent en avant leur poitrine généreuse. C’est le retour des imprimés gais, joyeux. Les décolletés sont un peu plus généreux. Par contre, impossible de porter une robe pin’up sans le maquillage adéquat. Vous prendrez donc le temps de vous faire des yeux de biche, de poser un brillant à lèvres bien rouge et d’appliquer du fard à joues. Côté coiffure : l’accessoire incontournable sera le foulard assorti à la robe.

Étape suivante : les années rockabilly. Cette époque combine les robes pin’up et la mode rock. Ainsi il ne sera pas rare de croiser une femme avec une robe pin’up portant un blouson en cuir et un collier à clous. Si vous avez besoin d’une référence connue : pensez donc à la chanteuse Amy Winehouse, elle était typiquement de style rockabilly. Ici pour la coiffure, en plus du foulard, il faudra penser à former un rouleau avec votre frange, un peu à la façon des bananes des rockeurs !